Skip to main content

Cerca

Elementi taggati con: libre


 

De quoi sont faits les logiciels ?


https://books.openedition.org/oep/1810

#internet #logiciel #software #hardware #libre #librisme #france #europe #lecture #livre #book #ebook #opensource #logiciellibre #logiciel-libre


 

Marcin Jakubowski: des plans détaillés en accès libre pour la civilisation | TED Talk


https://www.ted.com/talks/marcin_jakubowski/transcript?language=fr#t-3831

#opensource #libre #ouvert #accèslibre #jakubowski #TED #tedtalk #tedx #internet #agriculture #outils #hardware #software #europe #USA #étatsunis #états-unis


 

Petite annonce


Bonjour à tous,
je participe à un projet web libre basé sur Drupal 8. Le projet est 100% bénévoles sur notre temps libre.
Nous recherchons un(e) développeur(se) bénévole JS / JQuery / Symfony / PHP / Drupal8 pour écrire un module. Le pré-requis est surtout le JS !
Le but serait d'écrire un créateur de tablature pour ocarina.

Merci de faire tourner :-)

Si vous êtes intéressé, vous savez quoi faire ;-)

#JS #Javascript #Jquery #drupal #Symfony #PHP #développement #programmation #web #libre #logicielLibre #musique #ocarina


 

Petite annonce


Bonjour à tous,
je participe à un projet web libre basé sur Drupal 8. Le projet est 100% bénévoles sur notre temps libre.
Nous recherchons un(e) développeur(se) bénévole JS / JQuery / Symfony / PHP / Drupal8 pour écrire un module. Le pré-requis est surtout le JS !
Le but serait d'écrire un créateur de tablature pour ocarina.

Merci de faire tourner :-)

Si vous êtes intéressé, vous savez quoi faire ;-)

#JS #Javascript #Jquery #drupal #Symfony #PHP #développement #programmation #web #libre #logicielLibre #musique #ocarina


 
Immagine/foto

ll y a 30 ans naissait le Web


« La décentralisation, les protocoles ouverts, c’est l’idée de départ, dit Alexis Fitzjean, membre de La Quadrature du Net, un organisme européen qui milite pour un Web plus proche de son idéologie originelle. Il faut revenir à cette idée de l’internaute producteur et diffuseur de l’information, mais aussi imposer des interfaces de programmation [les fameuses API] ouvertes qui permettraient à un usager de ne plus être captif d’un réseau social et de migrer vers un autre, sans peur de perdre son historique, ses données personnelles ou ses contacts. »

« Le Web, c’est un bel outil, dit Chrystian Guy, mais c’est comme si on avait donné un marteau à des singes. Pour l’instant, le singe a frappé avec, mais cela reste un outil de luxe pour un animal qui n’a pas encore le savoir nécessaire pour faire quelque chose de plus probant avec. » « Nous n’avions pas prévu l’ampleur que le Web allait avoir, sa rapidité et encore moins la consolidation capitaliste qu’il a fait naître », ajoute Ben Segal, en disant avoir été heureux d’assister à sa naissance, d’avoir été témoin des connexions qu’il a permis, mais en ajoutant envisager désormais l’avenir d’un oeil sombre. « J’ai toujours été optimiste dans ma vie, mais aujourd’hui, je le suis moins », ajoute-t-il confirmant ainsi qu’à trente ans, le Web polarise les opinions. Y compris sur son avenir.

https://www.ledevoir.com/societe/549634/ll-y-a-30-ans-naissait-le-web?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+fluxdudevoir+(Le+fil+de+presse+du+Devoir)

#technologie #web #informations #libre #capitaliste


 
Immagine/foto

ll y a 30 ans naissait le Web


« La décentralisation, les protocoles ouverts, c’est l’idée de départ, dit Alexis Fitzjean, membre de La Quadrature du Net, un organisme européen qui milite pour un Web plus proche de son idéologie originelle. Il faut revenir à cette idée de l’internaute producteur et diffuseur de l’information, mais aussi imposer des interfaces de programmation [les fameuses API] ouvertes qui permettraient à un usager de ne plus être captif d’un réseau social et de migrer vers un autre, sans peur de perdre son historique, ses données personnelles ou ses contacts. »

« Le Web, c’est un bel outil, dit Chrystian Guy, mais c’est comme si on avait donné un marteau à des singes. Pour l’instant, le singe a frappé avec, mais cela reste un outil de luxe pour un animal qui n’a pas encore le savoir nécessaire pour faire quelque chose de plus probant avec. » « Nous n’avions pas prévu l’ampleur que le Web allait avoir, sa rapidité et encore moins la consolidation capitaliste qu’il a fait naître », ajoute Ben Segal, en disant avoir été heureux d’assister à sa naissance, d’avoir été témoin des connexions qu’il a permis, mais en ajoutant envisager désormais l’avenir d’un oeil sombre. « J’ai toujours été optimiste dans ma vie, mais aujourd’hui, je le suis moins », ajoute-t-il confirmant ainsi qu’à trente ans, le Web polarise les opinions. Y compris sur son avenir.

https://www.ledevoir.com/societe/549634/ll-y-a-30-ans-naissait-le-web?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+fluxdudevoir+(Le+fil+de+presse+du+Devoir)

#technologie #web #informations #libre #capitaliste


 

Predicen tu elección hasta 11 segundos antes de que la hagas


Immagine/foto

#cerebro #ciencia #curiosidades #encéfalo #experimento #fmri #libre albedrío #neurociencia #noticias #óptica #psicología #redes de neuronas #science #toma de decisiones
Predicen tu elección hasta 11 segundos antes de que la hagas

La Ciencia de la Mula Francis: Predicen tu elección hasta 11 segundos antes de que la hagas - La Ciencia de la Mula Francis


 

Deuxième tour du POTY 2018 de #wikimedia-commons dès demain


C'est un rendez-vous duquel je n'étais pas réellement au courant. Les votes de la deuxième (et dernière) phase pour désigner la Picture of the year 2018 (Image de l'année 2018) de Wikimedia Commons vont être ouverts dès demain. Et le choix va être difficile : il y a 57 finalistes en lice. Parmi eux : un portrait, un somptueux panorama ou encore une image composite en couleur d'une des lunes de Jupiter, Europe. Et puisque je ne peux résister à l'envie de vous en mettre plein les yeux, voici ma petite sélection personelle :

Une bulle de savon en train de geler.



Évolution d'une tornade.



Image composite de la région centrale de la Nébuleuse de la Carène.



Attention, cependant : pour pouvoir voter, il faut répondre à certains critères d'éligibilité.
  • Les utilisateurs doivent avoir un compte, associé à un projet Wikimédia, créé avant Tue, 01 Jan 2019 00:00:00 +0000 [UTC].
  • Ce compte utilisateur doit avoir au moins 75 modifications visibles sur n'importe quel projet Wikimedia avant le Tue, 01 Jan 2019 00:00:00 +0000 [UTC]. Vous pouvez vérifier l'égibilité de votre compte sur l'outil d'éligibilité du concours de l'image de l'année 2018.
  • Les utilisateurs doivent voter en utilisant un compte satisfaisant les conditions ci-dessus sur Commons ou sur un autre projet Wikimédia utilisant le système d'identifiant unique (pour les autres projets Wikimédia, le compte doit être attaché au compte Commons de l'utilisateur avec SUL).
Wikimedia Commons est, à mon avis, devenu au fil des ans une médiathèque absolument remarquable : de photographies à schémas en passant par vidéos, fichiers sons, fichiers 3D (si, si, ça existe depuis mars 2018) et enfin numérisations de nombreuses oeuvres littéraires, la quantité et la qualité des fichiers mis à disposition est tout simplement impressionante. Une mine d'or que je ne me lasserai jamais d'exploiter, mais aussi d'alimenter !
#fr #french #photographie #astronomie #wikimedia #wikipedia #wikinews #libre


 

Deuxième tour du POTY 2018 de #wikimedia-commons dès demain


C'est un rendez-vous duquel je n'étais pas réellement au courant. Les votes de la deuxième (et dernière) phase pour désigner la Picture of the year 2018 (Image de l'année 2018) de Wikimedia Commons vont être ouverts dès demain. Et le choix va être difficile : il y a 57 finalistes en lice. Parmi eux : un portrait, un somptueux panorama ou encore une image composite en couleur d'une des lunes de Jupiter, Europe. Et puisque je ne peux résister à l'envie de vous en mettre plein les yeux, voici ma petite sélection personelle :

Une bulle de savon en train de geler.



Évolution d'une tornade.



Image composite de la région centrale de la Nébuleuse de la Carène.



Attention, cependant : pour pouvoir voter, il faut répondre à certains critères d'éligibilité.
  • Les utilisateurs doivent avoir un compte, associé à un projet Wikimédia, créé avant Tue, 01 Jan 2019 00:00:00 +0000 [UTC].
  • Ce compte utilisateur doit avoir au moins 75 modifications visibles sur n'importe quel projet Wikimedia avant le Tue, 01 Jan 2019 00:00:00 +0000 [UTC]. Vous pouvez vérifier l'égibilité de votre compte sur l'outil d'éligibilité du concours de l'image de l'année 2018.
  • Les utilisateurs doivent voter en utilisant un compte satisfaisant les conditions ci-dessus sur Commons ou sur un autre projet Wikimédia utilisant le système d'identifiant unique (pour les autres projets Wikimédia, le compte doit être attaché au compte Commons de l'utilisateur avec SUL).
Wikimedia Commons est, à mon avis, devenu au fil des ans une médiathèque absolument remarquable : de photographies à schémas en passant par vidéos, fichiers sons, fichiers 3D (si, si, ça existe depuis mars 2018) et enfin numérisations de nombreuses oeuvres littéraires, la quantité et la qualité des fichiers mis à disposition est tout simplement impressionante. Une mine d'or que je ne me lasserai jamais d'exploiter, mais aussi d'alimenter !
#fr #french #photographie #astronomie #wikimedia #wikipedia #wikinews #libre


 
Manifeste de la Guérilla pour le #Libre Accès

L’ #information, c’est le pouvoir. Mais comme pour tout pouvoir, il y a ceux qui
veulent le garder pour eux. Le patrimoine culturel et scientifique mondial,
publié depuis plusieurs siècles dans les livres et les revues, est de plus en
plus souvent numérisé puis verrouillé par une poignée d’entreprises privées.
Vous voulez lire les articles présentant les plus célèbres résultats
scientifiques ? Il vous faudra payer de grosses sommes à des éditeurs comme Reed
Elsevier.

Et il y a ceux qui luttent pour que cela change. Le mouvement pour le libre
accès s’est vaillamment battu pour s’assurer que les scientifiques ne mettent
pas toutes leurs publications sous #copyright et s’assurer plutôt que leurs
travaux seront publiés sur Internet sous des conditions qui en permettent
l’accès à tous. Mais, même dans le scénario le plus optimiste, la politique de
libre accès ne concerne que les publications futures. Tout ce qui a été fait
jusqu’à présent est perdu.

C’est trop cher payé. Contraindre les universitaires à débourser de l’argent
pour lire le travail de leurs collègues ? Numériser des #bibliothèques entières
mais ne permettre qu’aux gens de chez Google de les lire ? Fournir des articles
scientifiques aux chercheurs des plus grandes universités des pays riches, mais
pas aux enfants des pays du Sud ? C’est scandaleux et inacceptable.

Nombreux sont ceux qui disent : « Je suis d’accord mais que peut-on y faire ?
Les entreprises possèdent les droits de reproduction de ces documents, elles
gagnent énormément d’argent en faisant payer l’accès, et c’est parfaitement
légal, il n’y a rien que l’on puisse faire pour les en empêcher. » Mais si, on
peut faire quelque chose, ce qu’on est déjà en train de faire : riposter.

Vous qui avez accès à ces ressources, étudiants, bibliothécaires, scientifiques,
on vous a donné un privilège. Vous pouvez vous nourrir au banquet de la
connaissance pendant que le reste du monde en est exclu. Mais vous n’êtes pas
obligés — moralement, vous n’en avez même pas le droit — de conserver ce
privilège pour vous seuls. Il est de votre devoir de le partager avec le monde.
Et c’est ce que vous avez fait : en échangeant vos mots de passe avec vos
collègues, en remplissant des formulaires de téléchargement pour vos amis.

Pendant ce temps, ceux qui ont été écartés de ce festin n’attendent pas sans
rien faire. Vous vous êtes faufilés dans les brèches et avez escaladé les
barrières, libérant l’information verrouillée par les éditeurs pour la partager
avec vos amis.

Mais toutes ces actions se déroulent dans l’ombre, de façon souterraine. On les
qualifie de « vol » ou bien de « piratage », comme si partager une abondance de
connaissances était moralement équivalent à l’abordage d’un vaisseau et au
meurtre de son équipage. Mais le partage n’est pas immoral, c’est un impératif
moral. Seuls ceux qu’aveugle la cupidité refusent une copie à leurs amis.

Les grandes #multinationales, bien sûr, sont aveuglées par la cupidité. Les lois
qui les gouvernent l’exigent, leurs actionnaires se révolteraient à la moindre
occasion. Et les politiciens qu’elles ont achetés les soutiennent en votant des
lois qui leur donnent le pouvoir exclusif de décider qui est en droit de faire
des copies.

La justice ne consiste pas à se soumettre à des lois injustes. Il est temps de
sortir de l’ombre et, dans la grande tradition de la #désobéissance civile,
d’affirmer notre opposition à la confiscation criminelle de la #culture publique.

Nous avons besoin de récolter l’information où qu’elle soit stockée, d’en faire
des copies et de la partager avec le monde. Nous devons nous emparer du domaine
#public et l’ajouter aux archives. Nous devons acheter des bases de données
secrètes et les mettre sur le #Web. Nous devons télécharger des revues
scientifiques et les poster sur des réseaux de partage de fichiers. Nous devons
mener le combat de la guérilla pour le libre accès.

Lorsque nous serons assez nombreux de par le monde, nous n’enverrons pas
seulement un puissant message d’opposition à la privatisation de la #connaissance :
nous ferons en sorte que cette #privatisation appartienne au passé. Serez-vous
des nôtres ?

Aaron #Swartz
Juillet 2008, Eremo, Italie

#politique #sciences #medecine #recherche #hacker #hacktivisme


 
Manifeste de la Guérilla pour le #Libre Accès

L’ #information, c’est le pouvoir. Mais comme pour tout pouvoir, il y a ceux qui
veulent le garder pour eux. Le patrimoine culturel et scientifique mondial,
publié depuis plusieurs siècles dans les livres et les revues, est de plus en
plus souvent numérisé puis verrouillé par une poignée d’entreprises privées.
Vous voulez lire les articles présentant les plus célèbres résultats
scientifiques ? Il vous faudra payer de grosses sommes à des éditeurs comme Reed
Elsevier.

Et il y a ceux qui luttent pour que cela change. Le mouvement pour le libre
accès s’est vaillamment battu pour s’assurer que les scientifiques ne mettent
pas toutes leurs publications sous #copyright et s’assurer plutôt que leurs
travaux seront publiés sur Internet sous des conditions qui en permettent
l’accès à tous. Mais, même dans le scénario le plus optimiste, la politique de
libre accès ne concerne que les publications futures. Tout ce qui a été fait
jusqu’à présent est perdu.

C’est trop cher payé. Contraindre les universitaires à débourser de l’argent
pour lire le travail de leurs collègues ? Numériser des #bibliothèques entières
mais ne permettre qu’aux gens de chez Google de les lire ? Fournir des articles
scientifiques aux chercheurs des plus grandes universités des pays riches, mais
pas aux enfants des pays du Sud ? C’est scandaleux et inacceptable.

Nombreux sont ceux qui disent : « Je suis d’accord mais que peut-on y faire ?
Les entreprises possèdent les droits de reproduction de ces documents, elles
gagnent énormément d’argent en faisant payer l’accès, et c’est parfaitement
légal, il n’y a rien que l’on puisse faire pour les en empêcher. » Mais si, on
peut faire quelque chose, ce qu’on est déjà en train de faire : riposter.

Vous qui avez accès à ces ressources, étudiants, bibliothécaires, scientifiques,
on vous a donné un privilège. Vous pouvez vous nourrir au banquet de la
connaissance pendant que le reste du monde en est exclu. Mais vous n’êtes pas
obligés — moralement, vous n’en avez même pas le droit — de conserver ce
privilège pour vous seuls. Il est de votre devoir de le partager avec le monde.
Et c’est ce que vous avez fait : en échangeant vos mots de passe avec vos
collègues, en remplissant des formulaires de téléchargement pour vos amis.

Pendant ce temps, ceux qui ont été écartés de ce festin n’attendent pas sans
rien faire. Vous vous êtes faufilés dans les brèches et avez escaladé les
barrières, libérant l’information verrouillée par les éditeurs pour la partager
avec vos amis.

Mais toutes ces actions se déroulent dans l’ombre, de façon souterraine. On les
qualifie de « vol » ou bien de « piratage », comme si partager une abondance de
connaissances était moralement équivalent à l’abordage d’un vaisseau et au
meurtre de son équipage. Mais le partage n’est pas immoral, c’est un impératif
moral. Seuls ceux qu’aveugle la cupidité refusent une copie à leurs amis.

Les grandes #multinationales, bien sûr, sont aveuglées par la cupidité. Les lois
qui les gouvernent l’exigent, leurs actionnaires se révolteraient à la moindre
occasion. Et les politiciens qu’elles ont achetés les soutiennent en votant des
lois qui leur donnent le pouvoir exclusif de décider qui est en droit de faire
des copies.

La justice ne consiste pas à se soumettre à des lois injustes. Il est temps de
sortir de l’ombre et, dans la grande tradition de la #désobéissance civile,
d’affirmer notre opposition à la confiscation criminelle de la #culture publique.

Nous avons besoin de récolter l’information où qu’elle soit stockée, d’en faire
des copies et de la partager avec le monde. Nous devons nous emparer du domaine
#public et l’ajouter aux archives. Nous devons acheter des bases de données
secrètes et les mettre sur le #Web. Nous devons télécharger des revues
scientifiques et les poster sur des réseaux de partage de fichiers. Nous devons
mener le combat de la guérilla pour le libre accès.

Lorsque nous serons assez nombreux de par le monde, nous n’enverrons pas
seulement un puissant message d’opposition à la privatisation de la #connaissance :
nous ferons en sorte que cette #privatisation appartienne au passé. Serez-vous
des nôtres ?

Aaron #Swartz
Juillet 2008, Eremo, Italie

#politique #sciences #medecine #recherche #hacker #hacktivisme


 
Bonjour,

Je cherche une solution pour rendre disponible en ligne et de façon agréable des documents #PDF.
C’est pour partager en ensemble de fichiers de 10Go sur l’ #autonomie, la #permaculture, la #résilience, l’ #écologie, etc…
Je cherche donc quelque chose de #libre, que je peux faire tourner en #autohébergement, j’ai déja le serveur.
Fonctions que j’aimerais idéalement :
- possibilité de faire de la reconnaissance de caractère et d’indexer au moins quelques pages (tables des matières, glossaire) en base de données pour y faire des recherches textuelles.
- classement par dossiers
- ajout de tags
- lecteur PDF intégré

#logiciel #libre #linux #apache #php #sql #ocr


 
Bonjour,

Je cherche une solution pour rendre disponible en ligne et de façon agréable des documents #PDF.
C’est pour partager en ensemble de fichiers de 10Go sur l’ #autonomie, la #permaculture, la #résilience, l’ #écologie, etc…
Je cherche donc quelque chose de #libre, que je peux faire tourner en #autohébergement, j’ai déja le serveur.
Fonctions que j’aimerais idéalement :
- possibilité de faire de la reconnaissance de caractère et d’indexer au moins quelques pages (tables des matières, glossaire) en base de données pour y faire des recherches textuelles.
- classement par dossiers
- ajout de tags
- lecteur PDF intégré

#logiciel #libre #linux #apache #php #sql #ocr


 

La troisième année de Liberapay


Cette semaine marque le troisième anniversaire du lancement de Liberapay. L'année a été très difficile, mais il y a des points positifs.

Une année difficile


En juillet, notre "partenaire" de paiement a décidé de nous virer, nous et nos utilisateurs, de leur plateforme. Si vous ne l'avez pas déjà fait, vous voudrez peut-être lire nos deux articles précédents sur cette épreuve : "Liberapay is in trouble" et "Liberapay status update".

Nous ne sommes pas encore complètement sortis de cette crise, mais depuis notre dernier billet de blog, nous avons été en mesure de rétablir le mode de paiement par prélèvement SEPA.

Nous tenons à remercier toutes les personnes qui nous ont soutenus tout au long de cette année difficile, y compris tous ceux qui ont continué à faire des dons par l'intermédiaire de Liberapay, malgré les difficultés passagères que cela a occasionné.

Une bonne année ?


Paradoxalement, 2018 a également été notre meilleure année à ce jour si l'on considère le volume des dons traités, grâce à la croissance rapide de décembre 2017 et début 2018. Au total, nous avons transféré environ 109000€ à 700 créateurs en 2018, soit 4 fois plus d'argent qu'en 2017 et deux fois plus de bénéficiaires.

Immagine/foto

Capture d'écran partielle de la page des statistiques de Liberapay (03 février 2019)

Améliorations


Nous avons l'impression d'avoir passé la majeure partie de l'année 2018 à essayer de maintenir Liberapay en état de marche au lieu de l'améliorer, mais en fait, la plate-forme s'est améliorée au cours de l'année dernière.

33 devises !


Le fait d'avoir à reconstruire de gros morceaux de Liberapay pour travailler avec différents opérateurs de paiement a été pénible et a entravé les progrès dans d'autres domaines, mais cela nous a également permis d'améliorer considérablement notre support des devises.

Lorsque Liberapay a été lancé en 2016, sa seule devise était l'Euro, puis en 2017, nous avons ajouté le dollar américain, et en 2018, nous avons ajouté le support pour 31 devises supplémentaires : le dollar australien (AUD), le lev bulgare (BGN), le real brésilien (BRL), le dollar canadien (CAD), le franc suisse (CHF), le yuan chinois (CNY), la couronne tchèque (CZK), la couronne danoise (DKK), la livre britannique (GBP), le dollar de Hong Kong (HKD), la kuna croate (HRK), le forint hongrois (HUF), la rupie indonésienne (IDR), le nouveau shekel israélien (ILS), la roupie indiennes(INR), la couronne islandaise (ISK), le yen japonais (JPY), le won sud-coréen (KRW), le peso mexicain (MXN), le ringgit malaisien (MYR), la couronne norvégienne (NOK), le dollar de Nouvelle-Zélande (NZD), le piso des Philippines (PHP), le zloty polonais (PLN), le leu roumain (RON), le rouble russe (RUB), la couronne suédoise (SEK), le dollar de Singapour (SGD), le baht thaïlandais (THB), la lire turque (TRY), et le rand sud-africain (ZAR).

Vous devriez mettre à jour vos préférences de devise si vous ne l'avez pas encore fait. Vous trouverez ci-dessous une copie des deux paragraphes situés au bas de cette page :

Accepter des devises étrangères peut augmenter vos revenus en convainquant les gens d'autres pays de vous faire un don, mais les paiements internationaux entraînent généralement un pourcentage plus élevé de frais, et les fluctuations des taux de change peuvent diminuer la stabilité de vos revenus.

Stripe convertit automatiquement les fonds dans votre devise principale, mais par défaut PayPal retient les paiements en devises étrangères jusqu'à ce que vous lui disiez quoi faire. Si vous avez un compte Business PayPal, vous pouvez choisir de convertir automatiquement tous les paiements entrants en devises étrangères dans votre devise principale. Cette option se trouve actuellement dans la page "Préférences pour recevoir les paiements".

Meilleurs paramètres de profil


Au fil du temps, les paramètres du profil étaient devenus quelque chose de compliqué, nous avons corrigé cela en avril en les divisant en plusieurs onglets. Nous avons également amélioré la réactivité de quelques éléments en même temps.




Capture d'écran des paramètres de profil.

Alertes de sécurité


En mars, nous avons mis en place une nouvelle fonction pour vous aider à sécuriser votre compte : lorsque vous définissez un nouveau mot de passe ou ouvrez une session avec votre mot de passe actuel, nous le comparons automatiquement à [la plus grande liste publique au monde de mots de passe divulgués] (https://haveibeenpwned.com/Passwords), et nous vous prévenons si nous trouvons une correspondance.




Malheureusement, l'authentification à deux facteurs n'est toujours pas prise en charge (#926).

Plus de données publiques


La section d'exploration de Liberapay a été étendue pour offrir plus de visibilité quant aux utilisateurs de la plateforme.




Capture d'écran partielle de l'explorateur de répertoire de Liberapay (03 février 2019)

Feuille de route


Nous n'avons pas de feuille de route stricte, mais il y a beaucoup de choses que nous voulons améliorer et beaucoup de nouvelles fonctionnalités que nous voulons mettre en œuvre. Dernièrement, nous avons travaillé sur ces deux changements importants :
  • la possibilité d'envoyer de l'argent à plusieurs créateurs à la fois au lieu d'avoir à effectuer plusieurs paiements, lorsque ce type de paiement un-vers-plusieurs est pris en charge par le processeur de paiement sous-jacent.
  • la possibilité de renouveler automatiquement vos dons. Cette fonctionnalité tant attendue devrait rendre Liberapay beaucoup plus pratique pour les donateurs et aider à stabiliser les revenus des créateurs.

L'une des raisons pour lesquelles les progrès ont été quelque peu lents en 2018 est que Liberapay manque toujours de contributeurs et de fonds, alors s'il vous plaît donner ou contribuer si vous le pouvez. Avoir un deuxième développeur Python travaillant sur le noyau de Liberapay pourrait être particulièrement bénéfique, mais les compétences en programmation ne sont pas nécessaires pour contribuer à Liberapay. Par exemple améliorer la documentation ou compléter les traductions peuvent également être utiles.

Merci de votre lecture, nous vous souhaitons paix et longue vie. 🖖

#fr #Libre #Communs #FinancementParticipatif #Dons #Retrospective #Liberapay #Micropaiements #PrixLibre

(Cet article a été publié pour la première fois sur Medium: The third year of Liberapay – Liberapay’s Blog.)


 
Immagine/foto

blokada


Je n'utilise que des applis #libre s ou #openSource (trouvées sur f-droid https://f-droid.org) sur mon #smartphone #android
J'ai un bloqueur de pub ( #uBlockOrigin ) sur #firefox
Je me croyais à l'abri des traqueurs grace à tout cela...
Et puis j'ai installé #blokada
En 3 jours il a bloqué plus de 1000 requêtes vers des traqueurs (sites de pub) principalement à cause des sites de presse que je consulte et aussi à cause d'Android lui-même. C'est vraiment impressionnant...
https://f-droid.org/en/packages/org.blokada.alarm/

Luttons conte la pub : http://bloquelapub.net/

#viePrivée #pub #stopPub #bloqueLaPub #laquadrature


 
Immagine/foto

blokada


Je n'utilise que des applis #libre s ou #openSource (trouvées sur f-droid https://f-droid.org) sur mon #smartphone #android
J'ai un bloqueur de pub ( #uBlockOrigin ) sur #firefox
Je me croyais à l'abri des traqueurs grace à tout cela...
Et puis j'ai installé #blokada
En 3 jours il a bloqué plus de 1000 requêtes vers des traqueurs (sites de pub) principalement à cause des sites de presse que je consulte et aussi à cause d'Android lui-même. C'est vraiment impressionnant...
https://f-droid.org/en/packages/org.blokada.alarm/

Luttons conte la pub : http://bloquelapub.net/

#viePrivée #pub #stopPub #bloqueLaPub #laquadrature


 
Sur facebook, à force que je parle de Diaspora et Mastodon, on me pose des questions.

Je me suis essayée à un article sur le sujet, en tant que non informaticienne et à destination des non informaticiens, un peu comme "le réseau social libre et décentralisé expliqué à ma grand-mère".

https://uneviedallegresse.wordpress.com/2019/01/05/cest-quoi-un-reseau-social-libre-et-decentralise/

Toutes remarque bienvenue!

#réseausocial #libre #décentralisé #alternatif #alternative #mastodon #diaspora #peertube #pixelfed #information #explication


 

Wikidébats : l'encyclopédie des débats


Tout comme existe Wikipédia, encyclopédie libre, le projet Wikidébats a été fondé sur le même modèle : licence CC-BY-SA, logiciel libre MediaWiki. Il s'agit donc d'une encyclopédie libre consacrée… aux débats.

La page À propos résume de quoi il retourne, à savoir notamment que :
Wikidébats est une encyclopédie de débats, c'est-à-dire de pages qui synthétisent les arguments « pour » et « contre » qui existent sur un sujet donné.

Alors que ces arguments se trouvent disséminés sur internet, dans les livres, dans les discours, Wikidébats permet justement de les rassembler.

Wikidébats est une ressource au service de la pensée critique, qui permet à chacun de se forger des opinions éclairées et rationnellement fondées.
Nous pouvons aussi lire dans leur FAQ un développement intéressant qui explique en quoi le projet est conçu comme un « chaînon manquant de la démocratie ». Je reproduis ici l'argumentaire en question :
On constate l'avancée du parti des abstentionnistes et la montée des populismes. Cette situation peut être vue comme un désinvestissement du politique. Lors du Brexit en Angleterre, il y a eu un grand débat sur l'utilité ou le danger des référendums. Beaucoup de dirigeants européens craignent que les référendums fassent le lit du populisme, car ils donneraient l'avantage aux discours émotionnels. Mais l'alternative proposée est de remettre toujours plus de pouvoir au sein d'instances composées d'experts et de juristes. On présente donc deux mauvaises issues : soit les référendums avec des citoyens plus ou moins influencés par les émotions, donc manipulés ; soit l'exercice du pouvoir confié à des experts. C'est de cette alternative qu'il faut sortir, en inventant des outils facilitant la délibération des citoyens.

Wikidébats, en offrant la possibilité de voir les arguments de façon contradictoire sur un problème donné, est le meilleur moyen de se forger une opinion éclairée. Wikidébats permet aussi de déconstruire les sophismes et les fausses évidences, non par l'anathème ou la diabolisation, mais en montrant en quoi il s'agit de mauvais arguments. L'usage d'un tel outil permet donc un dépassement par le haut de nombreuses erreurs et de la rhétorique qui cherche à fausser le réel. Ainsi, à partir de cette délibération, d'une information contradictoire et structurée, il sera possible de recourir à des référendums.
#Wikidébats #débat #débats #argument #arguments #pensée #critique #PenséeCritique #rationalité #opinion #encyclopédie #libre #démocratie #politique #outil #citoyen #citoyenneté #MediaWiki #CreativeCommons #CC


 

Wikidébats : l'encyclopédie des débats


Tout comme existe Wikipédia, encyclopédie libre, le projet Wikidébats a été fondé sur le même modèle : licence CC-BY-SA, logiciel libre MediaWiki. Il s'agit donc d'une encyclopédie libre consacrée… aux débats.

La page À propos résume de quoi il retourne, à savoir notamment que :
Wikidébats est une encyclopédie de débats, c'est-à-dire de pages qui synthétisent les arguments « pour » et « contre » qui existent sur un sujet donné.

Alors que ces arguments se trouvent disséminés sur internet, dans les livres, dans les discours, Wikidébats permet justement de les rassembler.

Wikidébats est une ressource au service de la pensée critique, qui permet à chacun de se forger des opinions éclairées et rationnellement fondées.
Nous pouvons aussi lire dans leur FAQ un développement intéressant qui explique en quoi le projet est conçu comme un « chaînon manquant de la démocratie ». Je reproduis ici l'argumentaire en question :
On constate l'avancée du parti des abstentionnistes et la montée des populismes. Cette situation peut être vue comme un désinvestissement du politique. Lors du Brexit en Angleterre, il y a eu un grand débat sur l'utilité ou le danger des référendums. Beaucoup de dirigeants européens craignent que les référendums fassent le lit du populisme, car ils donneraient l'avantage aux discours émotionnels. Mais l'alternative proposée est de remettre toujours plus de pouvoir au sein d'instances composées d'experts et de juristes. On présente donc deux mauvaises issues : soit les référendums avec des citoyens plus ou moins influencés par les émotions, donc manipulés ; soit l'exercice du pouvoir confié à des experts. C'est de cette alternative qu'il faut sortir, en inventant des outils facilitant la délibération des citoyens.

Wikidébats, en offrant la possibilité de voir les arguments de façon contradictoire sur un problème donné, est le meilleur moyen de se forger une opinion éclairée. Wikidébats permet aussi de déconstruire les sophismes et les fausses évidences, non par l'anathème ou la diabolisation, mais en montrant en quoi il s'agit de mauvais arguments. L'usage d'un tel outil permet donc un dépassement par le haut de nombreuses erreurs et de la rhétorique qui cherche à fausser le réel. Ainsi, à partir de cette délibération, d'une information contradictoire et structurée, il sera possible de recourir à des référendums.
#Wikidébats #débat #débats #argument #arguments #pensée #critique #PenséeCritique #rationalité #opinion #encyclopédie #libre #démocratie #politique #outil #citoyen #citoyenneté #MediaWiki #CreativeCommons #CC


 

VLC 3.0.5 est disponible


Immagine/foto
VideoLAN et l'équipe de développement VLC sortent aujourd'hui VLC 3.0.5, nommé "Vetinari".

Ceci est la cinquième mise à jour de la version "Vetinari" de VLC. Il corrige de nombreux petits problèmes et ajoute le support complet d'AV1 et de macOS mojave.

Il corrige également un certain nombre de régressions, de problèmes de décodage matériel et de support HDR. Il devrait également être plus rapide sous Windows.

Les binaires sont disponibles pour Win32, Win64, macOS et Linux : https://www.videolan.org/vlc/releases/3.0.5.html
Traduit avec www.DeepL.com/Translator

#vlc #annonce #vidéo #multimédia #floss #annonce #mise-à-jour #miseàjour #mise-a-jour #miseajour #libre #open-source #opensource


 

VLC 3.0.5 est disponible


Immagine/foto
VideoLAN et l'équipe de développement VLC sortent aujourd'hui VLC 3.0.5, nommé "Vetinari".

Ceci est la cinquième mise à jour de la version "Vetinari" de VLC. Il corrige de nombreux petits problèmes et ajoute le support complet d'AV1 et de macOS mojave.

Il corrige également un certain nombre de régressions, de problèmes de décodage matériel et de support HDR. Il devrait également être plus rapide sous Windows.

Les binaires sont disponibles pour Win32, Win64, macOS et Linux : https://www.videolan.org/vlc/releases/3.0.5.html
Traduit avec www.DeepL.com/Translator

#vlc #annonce #vidéo #multimédia #floss #annonce #mise-à-jour #miseàjour #mise-a-jour #miseajour #libre #open-source #opensource


 
Framasoft en 2019 pour les gens pressés

Vous avez aimé Dégooglisons Internet et pensez le plus grand bien de Contributopia ? Vous aimeriez savoir en quelques mots où notre feuille de route nous mènera en 2019 ? Cet article est fait pour vous, les décideurs pressés :)

\#framablog #framasoft #Libre #free
Cet article est disponible ici: https://framablog.org/2018/12/20/framasoft-en-2019-pour-les-gens-presses/
Framasoft en 2019 pour les gens pressés


 
Immagine/foto

#MobiliZon : reprendre le pouvoir sur ce qui nous rassemble


Notre note d'intention : https://framablog.org/2018/12/11/mobilizon-reprendre-le-pouvoir-sur-ce-qui-nous-rassemble/
Le site web : https://joinmobilizon.org

Voici notre prochain projet, une alternative #libre et fédérée (avec de l' #ActivityPub dedans !) aux groupes et événements #Facebook, à #MeetUp, etc. Mais une alternative qui s'offre le luxe d'aller encore plus loin...

Pour l'instant, nous n'en sommes qu'aux balbutiements, mais c'est déjà une joie de vous présenter nos intentions, en espérant que cela vous donne une bonne raison de nous soutenir pour l’année à venir ! https://soutenir.framasoft.org

À vous de partager !


 
Immagine/foto

#MobiliZon : reprendre le pouvoir sur ce qui nous rassemble


Notre note d'intention : https://framablog.org/2018/12/11/mobilizon-reprendre-le-pouvoir-sur-ce-qui-nous-rassemble/
Le site web : https://joinmobilizon.org

Voici notre prochain projet, une alternative #libre et fédérée (avec de l' #ActivityPub dedans !) aux groupes et événements #Facebook, à #MeetUp, etc. Mais une alternative qui s'offre le luxe d'aller encore plus loin...

Pour l'instant, nous n'en sommes qu'aux balbutiements, mais c'est déjà une joie de vous présenter nos intentions, en espérant que cela vous donne une bonne raison de nous soutenir pour l’année à venir ! https://soutenir.framasoft.org

À vous de partager !


 
Immagine/foto

#MobiliZon : reprendre le pouvoir sur ce qui nous rassemble


Notre note d'intention : https://framablog.org/2018/12/11/mobilizon-reprendre-le-pouvoir-sur-ce-qui-nous-rassemble/
Le site web : https://joinmobilizon.org

Voici notre prochain projet, une alternative #libre et fédérée (avec de l' #ActivityPub dedans !) aux groupes et événements #Facebook, à #MeetUp, etc. Mais une alternative qui s'offre le luxe d'aller encore plus loin...

Pour l'instant, nous n'en sommes qu'aux balbutiements, mais c'est déjà une joie de vous présenter nos intentions, en espérant que cela vous donne une bonne raison de nous soutenir pour l’année à venir ! https://soutenir.framasoft.org

À vous de partager !


 

Un Noël en Ğ1( Junes), c’est possible .





Le Dimanche 16 Décembre 2018 de 12h30 à 21h, le Collectif Monnaie Libre Occitanie, vous invite à venir à l'Union des Arts, 8 rue Clément découvrir la Ğ1 et participer au premier ǧMarché/spectacle de Noël. Un marché différent, alternatif , avec des artisans, des artistes, des producteurs d’ici et d’ailleurs qui échangeront en Ğ1 des bijoux, des produits régionaux, des objets faits mains, faits maison, des produits gourmands, des spectacles , de la musique, de la danse, du théâtre d’impro etc .




Restauration midi/soir et bar en Ğ1, bien sur , les prix et menus en cours d’élaboration seront en fonction des réservations.

NB: Une participation collective de 350 € est indispensable pour régler la location du site et autres frais nécessaires.

Pour la promotion et le développement de la monnaie libre Ğ1, toutes les énergies sont les bienvenues. La route est longue mais la voie est libre.

#MonnaieLibre #monnaie-libre #monnaie libre #monnaie #libre #G1 #Ǧ1 #June #impro #théâtre #musique #concert #art #marché #gMarché #ǧMarché

Le programme est en cours d'affinage, tel un bon fromage, mais il semblerait que je tâte un peu des planches autour d'un concept d'impro théâtrale ou un autre, et je me réjouis aussi de la programmation musicale et des autres artistes qui seront avec nous !
ǦMarché de Noël à Toulouse


 

Un Noël en Ğ1( Junes), c’est possible .





Le Dimanche 16 Décembre 2018 de 12h30 à 21h, le Collectif Monnaie Libre Occitanie, vous invite à venir à l'Union des Arts, 8 rue Clément découvrir la Ğ1 et participer au premier ǧMarché/spectacle de Noël. Un marché différent, alternatif , avec des artisans, des artistes, des producteurs d’ici et d’ailleurs qui échangeront en Ğ1 des bijoux, des produits régionaux, des objets faits mains, faits maison, des produits gourmands, des spectacles , de la musique, de la danse, du théâtre d’impro etc .




Restauration midi/soir et bar en Ğ1, bien sur , les prix et menus en cours d’élaboration seront en fonction des réservations.

NB: Une participation collective de 350 € est indispensable pour régler la location du site et autres frais nécessaires.

Pour la promotion et le développement de la monnaie libre Ğ1, toutes les énergies sont les bienvenues. La route est longue mais la voie est libre.

#MonnaieLibre #monnaie-libre #monnaie libre #monnaie #libre #G1 #Ǧ1 #June #impro #théâtre #musique #concert #art #marché #gMarché #ǧMarché

Le programme est en cours d'affinage, tel un bon fromage, mais il semblerait que je tâte un peu des planches autour d'un concept d'impro théâtrale ou un autre, et je me réjouis aussi de la programmation musicale et des autres artistes qui seront avec nous !
ǦMarché de Noël à Toulouse


 

1 an 1/2 d'échanges avec la june Ǧ1


Les RML 12 se déroulent cette semaine à #Bordeaux.
Pi partage son expérience avec la #Ğ1, il est probablement aujourd'hui un des plus grand utilisateur régulier de la #monnaie #libre.


 

1 an 1/2 d'échanges avec la june Ǧ1


Les RML 12 se déroulent cette semaine à #Bordeaux.
Pi partage son expérience avec la #Ğ1, il est probablement aujourd'hui un des plus grand utilisateur régulier de la #monnaie #libre.


 

#Libre / #FreeSoftware vs #openSource


Très bon article sur le sujet : https://www.bortzmeyer.org/free-software-open-source.html

OK, après avoir lu quelques trucs récemment, et galéré pendant des années à me décider sur quoi utiliser, je pense que j'en arrive à une décision sur laquelle je peux me fixer dorénavant :

En français (et en espagnol), je vais utiliser « libre » parce que c'est un terme clair, français, et ça souligne le côté « liberté ».

En anglais, je vais utiliser « open source », parce que « Free Software » est définitivement trop ambigu et j'en ai marre que les gens pensent directement « gratuit » (i.e. Freeware) et ça va pas changer de sitôt. Et c'est plus confortable à utiliser comme adjectif. En plus, « open source » marche très bien dans mon domaine : travaillant dans la recherche et l'enseignement dans une université, ça trouve très bien sa place au sein de l'écosystème « Open Access » et « Open Educational Resources ».

Et dans les rares cas où ça a vraiment du sens, je peux utiliser « FLOSS » pour vraiment englober tous les cas (par exemple si on fait référence à une communauté internationale et disparate).

T'es penses quoi ? J'ai bon ??


 

Atelier de contribution à l'univers du Khanat au Capitole du Libre




Image CC-BY @David Revoy <3

Comme annoncé la semaine dernière, j'organise un atelier de #contribution à #Khaganat dans le cadre du Contrib'Atelier (propulsé par #Framasoft avec sa campagne Contributopia, un grand merci !) du Capitole du Libre 2018. Si ça vous tente, rendez-vous ce dimanche 18 Novembre à l'N7 en salle B006-B007 à 11h30, et on devrait terminer vers 14h.

Tout le monde est bienvenu, notamment si vous souhaitez faire tourner votre #imagination, écrire un #article dans le #wiki ou faire un #dessin (apportez votre matos dans ce cas) pour illustrer un article, inventer une #recette de #cuisine avec des ingrédients imaginaires, rédiger une #nouvelle, papoter et bavarder... ou simplement partager le repas (on sera en mode auberge espagnole - attention quand même il y a la sécu qui filtre les sacs, donc évitez les couteaux (je m'en charge) et les pots en verre (j'en aurai avec de la tapenade du marché St Aubin))

Le travail effectué sera publié en Creative Commons (CC-BY-SA) et ajouté au projet pour lui donner vie, un peu plus à chaque contribution !

#écriture #ecriture #libre #LogicielLibre #logiciel-libre #logiciel libre #JeuVideo #jeu-video #jeu video #art #ArtLibre #art-libre #art libre #CreativeCommons #creative-commons #creative commons #CC-BY-SA #Khanat


 

Atelier de contribution à l'univers du Khanat au Capitole du Libre




Image CC-BY @David Revoy <3

Comme annoncé la semaine dernière, j'organise un atelier de #contribution à #Khaganat dans le cadre du Contrib'Atelier (propulsé par #Framasoft avec sa campagne Contributopia, un grand merci !) du Capitole du Libre 2018. Si ça vous tente, rendez-vous ce dimanche 18 Novembre à l'N7 en salle B006-B007 à 11h30, et on devrait terminer vers 14h.

Tout le monde est bienvenu, notamment si vous souhaitez faire tourner votre #imagination, écrire un #article dans le #wiki ou faire un #dessin (apportez votre matos dans ce cas) pour illustrer un article, inventer une #recette de #cuisine avec des ingrédients imaginaires, rédiger une #nouvelle, papoter et bavarder... ou simplement partager le repas (on sera en mode auberge espagnole - attention quand même il y a la sécu qui filtre les sacs, donc évitez les couteaux (je m'en charge) et les pots en verre (j'en aurai avec de la tapenade du marché St Aubin))

Le travail effectué sera publié en Creative Commons (CC-BY-SA) et ajouté au projet pour lui donner vie, un peu plus à chaque contribution !

#écriture #ecriture #libre #LogicielLibre #logiciel-libre #logiciel libre #JeuVideo #jeu-video #jeu video #art #ArtLibre #art-libre #art libre #CreativeCommons #creative-commons #creative commons #CC-BY-SA #Khanat





 
In case you missed it, switching.social has a search page for public domain eBooks:

https://switching.social/public-domain-ebooks-search/

It uses a custom DuckDuckGo search for ebooks in Gutenberg, Adelaide University, Wikisource, Gutenberg Australia, Gutenberg Canada, Faded Page, Standard eBooks, Runeberg.org, Lonnrot.net and dbnl.org

If you know of any other sources of PD eBooks, especially non-English sources, let me know.

#eBooks #PublicDomain #Books #Literature #Libre


 
#introductions
Hi this is going to be an official account for FOSDEM.org in the future #patience-please #Free #Libre #Open-source


 
Immagine/foto

Pour l'utilisation de logiciels libres dans l'administration


Les programmes utilisés par l’administration devraient être au moins en open-source. Cela devrait être une condition dans le cahier des charges des commandes publiques pour tout programme de traitement de données par l’administration. En effet, tous les documents non nominaux faisant acte, dans l’administration publique, sont par principe publics, et tout citoyen peut demander à en prendre connaissance. Il parait insensé de ne pas connaître ce que fait le traitement informatique des données dans une administration, autrement que par les seules promesses de la société privé auteur du logiciel, qui plus et, est souvent non nationale, or cela ne peut se faire que si le code source est ouvert…
https://publiccode.eu/fr #open-source #logiciel #administration #État #CADA #libre


 
Je cherche une personne qui si connait en droit à l’image **pour me conseiller brièvement, je voudrais rendre mes **photographies ¨libres¨ en CC BY NC NM **ou juste CC BY, je ne sais pas trop quoi choisir, d’où le fait que je voudrais un avis sur la question.
**Merci
.

#Terrecarbone #ccbyncnm #ccby #libre


 
Je cherche une personne qui si connait en droit à l’image **pour me conseiller brièvement, je voudrais rendre mes **photographies ¨libres¨ en CC BY NC NM **ou juste CC BY, je ne sais pas trop quoi choisir, d’où le fait que je voudrais un avis sur la question.
**Merci
.

#Terrecarbone #ccbyncnm #ccby #libre


 

Changer le monde, un octet à la fois


– par @Framasoft

Excellent article qui fait une rétrospective de l'association, expose les plans actuels et évoque le futur. Ça fait vraiment chaud au cœur de lire ce genre de chose ; iels me donnent beaucoup d'espoir pour un futur durable et « doux ». ✊ 🌈

Le lecture était tellement prenante que j'en ai fait bouillir et déborder mon lait de soja... 😕

Bravo Frama, longue vie !

https://framablog.org/2018/10/16/changer-le-monde-un-octet-a-la-fois/

#libre #humanité #associatif
Changer le monde, un octet à la fois


 

Un point sur l'état de Liberapay


Non, nous ne sommes pas morts.

Il y a trois mois, nous avons annoncé que Liberapay était en difficulté (en anglais). Depuis, nous avons travaillé à adapter la plate-forme pour qu'elle fonctionne avec d'autres fournisseurs d'opérateur de paiement, et aujourd'hui nous sommes enfin prêts à annoncer que #Liberapay supporte maintenant deux opérateurs de paiement différents : Stripe et PayPal.

Ce que vous devez faire


Si vous utilisez Liberapay pour recevoir des #dons : vous devez connecter au moins un compte Stripe ou PayPal, sinon les dons qui vous sont faits ne peuvent pas être traités. Si #Stripe et #PayPal sont disponibles dans votre pays, nous vous recommandons de configurer les deux.

Si vous êtes mécène : vous n'avez rien à faire pour le moment. Vous recevrez automatiquement un avis lorsque le moment sera venu de renouveler vos dons. Note : la page pour gérer vos dons a été revue pour s'adapter au fonctionnement actuel de Liberapay, ainsi qu'aux petits écrans.



Comment fonctionne Liberapay maintenant


Comme nous l'indiquions dans notre précédent billet de blog, la façon dont les dons sont traités devait évoluer pour que Liberapay puisse survivre et grandir. Cette annonce a causé de la confusion et de l'inquiétude, alors voici une tentative pour mieux expliquer le changement.

Par le passé, lorsqu'un utilisateur voulait faire un don, on lui demandait d'ajouter de l'argent dans son "portefeuille", et une fois l'argent arrivé, il était transféré petit à petit tous les mercredis au(x) receveur(s). Cela a créé un très long délai (parfois des années) entre le moment où le donateur a envoyé l'argent et le moment où le bénéficiaire l'a effectivement reçu en totalité. Pendant ce temps, l'argent restait inoccupé dans les portefeuilles de Mangopay, n'étant utile à personne.

Maintenant, la totalité du montant d'un paiement va immédiatement sur le compte Stripe ou PayPal du destinataire, il n'y a plus de porte-monnaie. Cependant, les dons sont encore récurrents : le montant d'argent envoyé correspond toujours à un nombre précis de semaines et le donateur est toujours notifié lorsqu'il est temps de renouveler le #don.

Prenons un exemple : Alice veut faire un don de 1€ par semaine à Bob, et elle décide d'envoyer 12€ pour son premier paiement. Dans l'ancien système, l'argent allait dans son portefeuille Mangopay, puis tous les mercredis, 1€ aurait été transféré de ce portefeuille au portefeuille de Bob, jusqu'à ce qu'il ne reste plus d'argent dans celui d'Alice. Dans le nouveau système, les 12€ vont directement sur le compte Stripe ou PayPal de Bob, et chaque semaine, Liberapay soustrait 1€ du montant qu'Alice a payé d'avance, jusqu'à ce que ce nombre atteigne zéro. Dans les deux systèmes, Alice reçoit une notification par courriel après 12 semaines lui rappelant qu'il est temps de payer à nouveau, et Bob reçoit un courriel chaque semaine l'informant que son "revenu" est de 1€, même si dans le nouveau système, Bob reçoit en fait 12€ la première semaine plutôt que 1€ par semaine.

Si Alice décide de modifier le montant de son don, alors la date du prochain paiement change en conséquence. Par exemple, si immédiatement après avoir payé, elle augmente son don à 2 $ par semaine, alors le renouvellement arrivera après 6 semaines au lieu de 12. Cependant, si Alice décide d'arrêter le don, elle ne recevra pas automatiquement un remboursement de l'argent qu'elle a payé d'avance, car ce n'est pas encore mis en œuvre. Si vous arrêtez un don et que vous souhaitez un remboursement, veuillez nous contacter.

L'une des grandes lacunes du nouveau système est que chaque don doit être payé séparément, ce qui peut être très ennuyeux si vous en avez plusieurs. Nous envisageons d'aborder ce problème de deux manières différentes : en l'évitant chaque fois que c'est possible (Stripe et PayPal ont tous deux un support partiel pour effectuer plusieurs paiements à la fois), et en facilitant la gestion des paiements multiples lorsque nous ne pouvons les regrouper tous ensemble. Ceci consiste à aider le donateur à programmer les paiements de manière optimale, puis soit à les exécuter automatiquement (si désiré et possible), soit simplement à le notifier au donateur lorsque le moment est venu.

Un autre problème important est que les paiements PayPal ne sont pas anonymes actuellement, le donateur et le destinataire peuvent voir l'adresse courriel de l'autre. Nous serons peut-être en mesure d'y remédier à l'avenir, ceci dépend de l'obtention d'une approbation de la part de PayPal.

Enfin, l'inconvénient de l'abandon des portefeuilles est que le système d'équipe de Liberapay s'appuyait largement sur ceux-ci. Nous avons été en mesure de faire en sorte que les dons à des équipes fonctionnent à nouveau, mais seulement d'une manière simpliste : quand un donateur veut envoyer de l'argent à une équipe, notre logiciel sélectionne un des membres de l'équipe pour le recevoir, alors que l'idéal serait que le paiement soit divisé en plusieurs transferts afin que chaque membre reçoit sa part. Cette lacune signifie que certains membres peuvent recevoir plus d'argent qu'ils ne le devraient, bien qu'avec le temps, la disparité devrait avoir tendance à disparaître au fur et à mesure que les autres membres de l'équipe reçoivent de nouveaux paiements.

Statut de Mangopay


Nous avons désactivé l'ajout d'argent dans un portefeuille le 19 juillet, et nous avons cessé de traiter les transferts entre portefeuilles le 21 août. Toutefois, il est toujours possible de retirer de l'argent vers un compte bancaire. À ce jour, 23,6k€ et 2,6k$ restent stockés dans 640 portefeuilles. Vous voudrez peut-être vérifier votre portefeuille.

Immagine/foto

Grâce aux donateurs qui ont suivi la recommandation de notre billet de blog précédent, un total de 37k€ et 5,8k$ a été donné à l'avance, réduisant ainsi considérablement l'impact à court terme de la crise Mangopay sur le revenu disponible des créateurs. Malheureusement, 16,8 K€ et 8K$ ont été remboursés aux donateurs à la place, soit par choix, soit par inaction (le 25 août, nous avons remboursé autant que possible ce qui restait dans les portefeuilles des donateurs). Espérons qu'au moins une partie de cet argent a été donné d'une autre façon.

À propos de Stripe et PayPal


Stripe et PayPal sont tous deux des services de #paiement qui peuvent être utilisés sans Liberapay, alors que les comptes Mangopay ne sont pas accessibles directement par leurs propriétaires et ne sont pas partagés entre plateformes. Cette grande différence signifie que si vous arrêtiez d'utiliser Liberapay, vous seriez toujours en mesure de recevoir des #paiements via Stripe et PayPal d'une autre manière.

Stripe est un service de paiement conçu pour aider les entreprises à percevoir les paiements de leurs clients facilement et en toute sécurité. Sur Liberapay, il permet aux donateurs de payer par carte directement à partir de notre site Web, alors que les paiements PayPal nécessitent de rediriger le donateur vers le site web de PayPal. Stripe prend également en charge d'autres méthodes de paiement en plus des cartes, celle sur laquelle nous travaillons actuellement est le prélèvement direct SEPA, qui, comme vous le savez peut-être, nous soutenions auparavant via #Mangopay.

Le plus grand défaut de Stripe est qu'il ne prend en charge l'envoi d'argent qu'à un nombre relativement restreint de pays (moins de 30), de sorte que certains de nos utilisateurs ne peuvent l'utiliser. C'est l'une des raisons pour lesquelles nous soutenons également PayPal, qui opère dans presque tout le monde entier (plus de 200 pays).

Bien qu'il soit triste que Stripe ne soit pas plus global, au moins ils sont clairs sur les pays qu'ils soutiennent, alors que Mangopay n'était pas clair du tout et a même silencieusement exclu le support pour des pays où ils avaient des utilisateurs ! Liberapay fonctionnera beaucoup mieux en dehors de l'Europe maintenant que nous utilisons Stripe et PayPal au lieu de Mangopay, et nous serons en mesure de supporter beaucoup plus de #devises à l'avenir.

Conclusion


Liberapay est en train de récupérer, mais il lui faudra au moins plusieurs mois encore avant que tout ne soit à nouveau pleinement opérationnel.

Billet original (en anglais) sur #Medium

#Libre #fr #FinancementParticipatif #Micropaiements #PrixLibre #Communs #French